À travers les yeux d’Axelle

Bébé Axelle

Axelle a quatre mois. Elle n’a pas encore appris à retenir sa bave à l’intérieur de sa bouche ou encore à avaler ses purées sans s’en couvrir le visage, mais elle apprend chaque jour un peu plus et à une vitesse ahurissante.

J’ai l’impression que ses yeux voient tout ou justement sont concentrés pleinement sur un seul et unique élément. Elle évalue constamment les couleurs, les grandeurs, les textures, les bruits et les mouvements de ce qui l’entoure.

Chaque moment est unique et quelques fois elle est si concentrée sur quelque chose qu’elle en vibre de plaisir. Le moment présent à l’état pur.

Puis un jour, peut-être oubliera-t-elle d’observer ce qui l’entoure, car elle croira comme la plupart des humains qu’elle aura tout vu. Oui, j’ai l’impression qu’avec le temps on oublie énormément.

Mais peut-être aussi qu’Axelle deviendra une artiste et ne cessera jamais de s’émerveiller de ce qui l’entoure.