La fabuleuse histoire de Fanette l’Affreuse

Inspirée de mon extraordinaire chienne Fanette et créée avec amour pour ma belle nièce Axelle… Fanette l'Affreuse couvertureC’est l’histoire de Fanette l’Affreuse, chienne et équipière du célèbre pirate Chris le Téméraire. Fanette avait parcourue les océans avec son maître et capitaine à bord de leur grande goélette. Dans les nombreuses aventures qu’ils vécurent, elle y laissa un bout de queue et y abima un œil. Depuis, elle avait réellement l’aspect d’un pirate.Fanette l'Affreuse P1

En tant qu’équipière sur le bateau, Fanette devait tout faire: hisser la grand voile, barrer dans les pires conditions, laver le pont, coudre les voiles et plus encore. Même rendue à terre, elle devait chasser les lapins pour le repas du soir.Fanette l'Affreuse P2

Elle était épuisée de devoir obéir constamment aux ordres du Capitaine et de ne jamais pouvoir courir librement. Elle eut donc une brillante idée lors d’une longue escale sur l’île de la Barbade. Alors que le Capitaine croyait qu’elle courait toute la journée autour de l’île, Fanette l’Affreuse travaillait sans relâche à la construction de son propre bateau. Tout son temps, elle le passait à construire son petit voilier de bois juste pour elle.Fanette l'Affreuse P3

Par un beau matin ensoleillé, le bateau terminé, Fanette partit vers le large sans dire au revoir à son Capitaine. Elle était maintenant libre et seule maître de ses actions. Tout lui semblait parfait sur son petit voilier!Fanette l'Affreuse P4

Malheureusement, le soleil fit rapidement place aux nuages, à la pluie et au vent. Une grosse tempête s’abattit sur Fanette et son petit bateau. Habituée à se faire donner des ordres, Fanette était perdue. Elle décida d’affaler la grand voile, mais dans la manœuvre une rafale violente déchira la voile et brisa le mât…Fanette l'Affreuse P5

Fanette était découragée et ne sachant plus quoi faire, elle se laissa dériver comme une coquille de noix dans la mer déchaînée. En boule dans le fond du bateau, elle pensait à son maître et aux belles navigations qu’ils avaient fait ensemble.Fanette l'Affreuse P6

Pendant ce temps, Chris le Téméraire était très inquiet. Fanette ne revenait pas de sa promenade quotidienne. Le matin même, il avait vu un petit voilier disparaître au large et il s’inquiéta que ce soit la chienne têtue qui voulut naviguer en solitaire. La tempête se levait rapidement et sans plus attendre, Chris partit sur son bateau à la recherche de la Fanette.Fanette l'Affreuse P7

Le vent et les vagues faisaient valser le bateau de tous les côtés, mais Chris était bien décidé à retrouver la chienne perdue. À travers le rugissement du vent, il finit par distinguer une voix qui criait «AU SECOURS!» et bientôt il aperçût la Fanette suspendue à son bout de mât, désespérée.Fanette l'Affreuse P8

Chris réussit à attraper la chienne au dernier moment puis il la hissa à son bord.

«Ma belle Fanette, j’ai eu tellement peur de te perdre!» lui dit le Capitaine.

Fanette était triste d’avoir perdu son petit bateau et d’avoir échoué son projet de navigation en solitaire, mais en même temps, elle était si heureuse de retrouver son maître adoré. Elle avait cru périr dans cette tempête et c’est là qu’elle se remémorait tous les bons moments passés ensemble.Fanette l'Affreuse P9

Une fois sur la terre ferme, le Capitaine pût enfin la questionner sur les raisons de sa fuite. Les larmes aux yeux, la chienne lui expliqua qu’elle cherchait à avoir plus de liberté et qu’elle en avait assez de devoir toujours suivre ses ordres. Chris se sentit coupable car jamais il n’avait vu la Fanette comme une esclave. Pour lui, elle était une équipière et surtout une amie précieuse. Aussitôt les deux amis réconciliés, ils rêvèrent de futures aventures dans des contrées lointaines.Fanette l'Affreuse P10

Chris avait entendu parler d’un trésor enfouit sur la côte lointaine et sauvage du Groenland… Aussitôt l’idée énoncée, ils préparèrent le bateau pour un départ imminent vers les terres polaires. Ensemble, ils découvriront certainement tous les secrets du trésor!Fanette l'Affreuse P11

À travers les yeux d’Axelle

Bébé Axelle

Axelle a quatre mois. Elle n’a pas encore appris à retenir sa bave à l’intérieur de sa bouche ou encore à avaler ses purées sans s’en couvrir le visage, mais elle apprend chaque jour un peu plus et à une vitesse ahurissante.

J’ai l’impression que ses yeux voient tout ou justement sont concentrés pleinement sur un seul et unique élément. Elle évalue constamment les couleurs, les grandeurs, les textures, les bruits et les mouvements de ce qui l’entoure.

Chaque moment est unique et quelques fois elle est si concentrée sur quelque chose qu’elle en vibre de plaisir. Le moment présent à l’état pur.

Puis un jour, peut-être oubliera-t-elle d’observer ce qui l’entoure, car elle croira comme la plupart des humains qu’elle aura tout vu. Oui, j’ai l’impression qu’avec le temps on oublie énormément.

Mais peut-être aussi qu’Axelle deviendra une artiste et ne cessera jamais de s’émerveiller de ce qui l’entoure.