Mon petit miracle s’appelle Raphaël

Même après 9 mois à tranquillement devenir grosse, 5 mois à sentir ses «kicks» de plus en plus fort dans mon ventre et même pendant les 30 heures de contractions, finalement on ne se rend pas réellement compte de ce qui nous attends… On réalise vraiment qu’une fois le petit bout de 4 kilos sur le ventre, qu’une fois qu’on croise son regard, qu’une fois qu’il tête le sein comme s’il avait toujours fait ça. C’est là qu’on voit tout le bonheur qui nous attend. Qu’on réalise pour le meilleur et pour le pire qu’on va aimer ce petit être d’un amour totalement inconditionnel pour le restant de ses jours…

Et voilà déjà presque 2 mois que Raphaël est dans ma vie et mon petit bonhomme commence maintenant à jouer avec les jouets que je lui ai fabriqué! Voici donc un peu la suite de la couture…

Hamac

Bercé par les vagues du bateau, il est parfait pour la sieste! Ce transforme en balançoire lorsqu’il sera plus grand.

Inspiré du Zébul’hamac

Son mobile Origami

Un mobile silencieux, mais qui bouge bien avec les vagues du bateau.

Pleins de jouets de tissus

Des textures, des couleurs, des grelots et surtout beaucoup de plaisir à les mettre dans la bouche. Une excellente façon de terminer les retailles de tissus!


Poncho de plage

Parce qu’il faut aussi gâter papa…

Patron: DIY poncho

Sacs à tout faire

Parce que c’est toujours pratique… Le sac passepoilé était très plaisant à réaliser.

Voir le patron: Pikebou

À travers les yeux d’Axelle

Bébé Axelle

Axelle a quatre mois. Elle n’a pas encore appris à retenir sa bave à l’intérieur de sa bouche ou encore à avaler ses purées sans s’en couvrir le visage, mais elle apprend chaque jour un peu plus et à une vitesse ahurissante.

J’ai l’impression que ses yeux voient tout ou justement sont concentrés pleinement sur un seul et unique élément. Elle évalue constamment les couleurs, les grandeurs, les textures, les bruits et les mouvements de ce qui l’entoure.

Chaque moment est unique et quelques fois elle est si concentrée sur quelque chose qu’elle en vibre de plaisir. Le moment présent à l’état pur.

Puis un jour, peut-être oubliera-t-elle d’observer ce qui l’entoure, car elle croira comme la plupart des humains qu’elle aura tout vu. Oui, j’ai l’impression qu’avec le temps on oublie énormément.

Mais peut-être aussi qu’Axelle deviendra une artiste et ne cessera jamais de s’émerveiller de ce qui l’entoure.